mercredi, 15 juillet 2015 00:00

Soleil et cancer

Des scientifiques reviennent sur leur position sur le soleil et le cancer 

 

 

  vitamine-soleil

Depuis les années 80, des médecins et des groupes de lutte contre le cancer ont régulièrement mis en garde le public contre les dangers potentiellement néfastes du contact de la lumière directe du soleil avec la peau. 

En conséquence, beaucoup de gens protègent leur peau de la lumière du soleil, en couvrant tous leurs membres même quand il fait chaud ou en s’enduisant de produits de protection contre les UV, pour réduire le risque d’avoir un mélanome.

Cependant, des résultats plus récents indiquent que ces tendances vampiriques ne vous protègent pas du risque d’avoir un cancer. Une étude réalisée en 2009 par un groupe de chercheurs à l’Université de Leeds a établi que les niveaux plus élevés en vitamine D sont liés à l’amélioration et aux chances de survie contre le cancer de la peau.

D’autres études ont montré que la vitamine D est associée à une forte réponse immunitaire dans le corps. En effet, la vitamine D peut accélérer la mort des cellules tumorales. Malheureusement, la plupart des gens qui ont des taux bas en vitamine D ont un risque plus élevé d’attraper un tas de maladies, dont le cancer du sein, le cancer de la prostate, le cancer du côlon, le cancer du col, le rachitisme et l’ostéoporose.

 

Le soleil et le cancer:

« Des taux bas en vitamine D sont courants chez le grand public à travers de nombreux pays », a déclaré le Professeur Julia Newton, évêque de l’Institut de médecine moléculaire de Leeds et auteur de l’étude à Leeds. « Les patients atteints de mélanome ont tendance à éviter le soleil car ils pensent que les coups de soleil augmentent les risques de mélanome.

Nous pouvons avantageusement utiliser le soleil pour produire de la vitamine D pour la peau, donc on peut conclure que les niveaux de vitamine D sont particulièrement faibles chez les patients atteints de mélanome. »       

 

Le Professeur Julia Newton a également noté que les gens peuvent obtenir plus de vitamine D en consommant du poisson gras sauvage. Elle souligne que l’équilibre est la clé, étant donné que des niveaux extrêmement élevés en vitamine D peuvent avoir un effet néfastes sur la santé.

 

Deux ans après l’étude Leeds, les médias traditionnels diffusent toujours chaque été des histoires pour avertir les gens des dangers de l’exposition au soleil. Tandis que la surexposition pendant de longues heures au soleil peut être néfaste pour votre santé à long terme, l’exposition modérée à la lumière du soleil en jardinant ou en marchant est en fait, aussi bénéfique que d’avoir un régime alimentaire faible en matières grasses et de s’engager dans des exercices réguliers.

En fait, ne pas mettre d’écran solaire permet à votre peau d’absorber la lumière du soleil qui aide à lutter contre les tumeurs.

Évitez les produits chimiques contenus dans la plupart des crèmes solaires commerciales.

Certaines études ont indiqué que ces produits chimiques peuvent effectivement générer des radicaux libres nuisibles dans le corps.

Alors cet été, détendez-vous, et profitez du soleil tout en étant raisonnable.

 

 

Sources pour soleil et le cancer :

www.dailymail.co.uk/health/article

 

(Pour plus d’informations approfondies sur ce sujet, voir le présent rapport: (http://ww‌w.naturaln‌ews.com/rr‌-sunlight.html )