jeudi, 12 novembre 2015 00:00

7 bénéfices de la Cannelle

Éclairage sur votre rayon épices : les 7 bénéfices de la cannelle

 CinnamoneSpice

La cannelle est une épice appréciée dans le monde entier, qui a été utilisée médicalement depuis l’Antiquité pour la toux, le mal à la gorge, les arthrites, les infections grâce à ses puissantes propriétés de guérison. Le parfum et le goût spécifique de la cannelle sont dus à constituant huileux, le cinnamaldehyde. C’est ce constituant qui est responsable des effets puissants de la cannelle sur la santé et le métabolisme. Elle est délicieuse dans de nombreux plats, tels que la moussaka, la tagines, les currys, les smoothies, les jus et desserts. La cannelle contient aussi une grande quantité d’antioxydants. Dans une étude, la cannelle est sortie gagnante d’une liste de 26 épices pour son taux d’antioxydants !

Afin d’obtenir le maximum de la cannelle, il vaut mieux utiliser celle de Ceylan, également nommée vraie cannelle (ou verum/zeylanicum), par rapport à la cannelle cassia, moins efficace et pouvant contenir plus de coumarines causant des effets secondaires à doses thérapeutiques.

 

La cannelle peut être utilisée pour :

1. Résistance à l’insuline : une étude récente a montré que le composant actif appelé cinnamaldehyde contribue à augmenter la sensibilité à l’insuline qui à son tour va réduire l’appétit et la graisse du ventre.

2.- Faim : l’extrait de cannelle est efficace dans la réduction de l’absorption de la nourriture en ralentissant la vidange de l’estomac et la sécrétion de « ghreline » (« hormone de la faim »).

3. Réduction du taux de sucre sanguin : plusieurs études ont montré que la cannelle peut aider à réduire le taux de sucre dans le sang, les triglycérides, le cholestérol LDL chez les personnes avec le diabète de type 2 et suggèrent que l’inclusion de cannelle dans l’alimentation va réduire les facteurs de risques associés avec le diabète et les maladies cardio-vasculaires.

4. Réduction des effets négatifs des aliments hyper-gras. D’après des chercheurs de Penn State, manger des aliments riches en épices telles que la cannelle et le curcuma réduits les effets négatifs des aliments gras. Après avoir absorbé un repas riche en graisse, le taux de triglycérides s’élève naturellement, cet effet sera réduit de 30% en y ajoutant des épices, tout en augmentant de 13% l’activité des antioxydants et de 20% le taux d’insuline.

5. Plaies chroniques et infections : Lorsque des infections persistent, on a constaté que les bactéries ou d’autres microbes ont développé une couche protectrice (biofilm) contre la destruction et cela rend les infections très résistantes aux traitements. On a découvert que certaines épices et herbes y compris la cannelle aident à détruire ces biofilm et agissent comme des antiseptiques et stimulent la guérison.

6.- Infections fongiques : la cannelle peut aider à combattre les champignons, mycoses et infections bactériologiques. Les scientifiques ont trouvé qu’ une cuillère à thé de cannelle par jour peut combattre les refroidissements, la grippe et autres infections.

7. Maladies neurologiques : la cannelle a démontré des propriétés de réduction de formation des plaques dans le cerveau, associées à la maladie d’Alzheimer. Les effets négatifs d’une alimentation riche en graisses et en fructose sur le comportement, le signalement de l’insuline et les changements associés avec l’Alzheimer ont étés réduits avec de la cannelle. La cannelle a aussi prouvé qu’elle peut réduire la sévérité de la maladie de Parkinson dans des études animales en augmentant les fonctions motrices et normalisant le niveau des neurotransmetteurs.

L’huile de cannelle est aussi un excellent antiseptique topique et peut être utilisée pour soigner l’acné et autres infections dermatologiques.

Par Claire Georgiou, Reboot Naturopath, B.HSc, ND